Actions de maître de jeu dans Fate

par Mark Diaz Truman


Pbta : Powered by the Apocalypse, la version original de Motorisé par l’Apocalypse

Alors qu’une grande partie des louanges concernant les jeux Motorisés par l’Apocalypse (Pbta) se sont portées sur l’accessibilité de l’expérience des joueurs — livrets de personnages ! actions ! 2d6 ! — j’ai été attiré par les jeux Pbta grâce aux outils offerts aux MJ. Plutôt que les vagues conseils anémiques aux MJ qui gangrènent beaucoup de jeux de rôle, Apocalypse World contient des mécanismes spécifiques au MJ pour faciliter son travail pendant la partie.

Dans cet article, je vais décrire un système pour inclure des actions de MJ équivalentes dans la Base de Fate, donnant des actions spécifiques pour le MJ qu’il pourra utiliser pour rendre la partie la meilleure possible. Les jeux de rôle sont une conversation — une discussion à propos d’un monde fictif à travers duquel les joueurs et le MJ construisent ensemble une fiction commune — et cet outil est conçu pour faciliter cette conversation pour le MJ en donnant des indications et des directions pour savoir quoi dire et quand le dire.

Ne vous méprenez pas : c’est un changement radical au moteur de Fate, des adaptations fondées sur les outils de bases décrits dans le Système de base de Fate (mener_une_partie) pour donner au MJ de nouvelles façons de faire avancer le récit et de fournir aux joueurs une histoire dynamique dans laquelle leurs choix ont de l’importance. Vous devrez faire face à une jolie courbe d’apprentissage avant de maîtriser ces nouveaux outils !

Réduit à leur plus simple expression, les actions sont simples : quand « x » se produit, alors « y ». Dans le contexte des actions de MJ, c’est donc une simple formule à suivre chaque fois que les joueurs prennent une action (ou évitent d’en prendre une) pendant une partie :

  • quand le personnage d’un joueur réussit un jet… donnez-lui ce qu’il mérite
  • quand le personnage d’un joueur fait une égalité sur un jet… imposez-lui un prix moindre pour réussir
  • quand le personnage d’un joueur rate un jet… choisissez : imposez-lui un prix fort pour réussir ou décrivez son échec avec un retournement de situation
  • quand il y a une baisse d’intensité dans l’action… introduisez un retournement de situation
  • après chaque action, demandez “que faites-vous ?”

Facile, n’est-ce pas ? Détaillez maintenant ces actions une par une.

RÉUSSITE MARGINALE

Si vous aimez avoir plus de succès mitigé — des résultats similaires aux 7-9 d’Apocalypse World — traitez alors tous les résultats dans une tranche d’un point de la difficulté (c’est-à-dire dans une fourchette de -1 à +1 par rapport à la difficulté ou du jet adverse) comme des réussites marginales : le héros obtient ce qu’il veut, mais avec un prix moindre. Les égalités dans la Base de Fate sont relativement fréquentes, mais utilisez les réussites marginales vont ajouter pas mal de nuances dans l’histoire.

Réussite et réussites avec style

La plupart du temps, vous n’aurez besoin de rien faire différemment lorsqu’un joueur réussit son jet de dés. Si quelqu’un essaie de surmonter un obstacle ou de créer un avantage, suivez les règles dans le Système de base de Fate (actions_et_resultats) concernant les réussites et les réussites avec styles. Une réussite c’est facile : le personnage du joueur arrive à changer le monde grâce à ses actions.

Prix moindre

Dans le cas des égalités, donnez au personnage le succès qu’il demande, mais à un prix moindre. Peut-être va-t-il prendre quelques points de stress alors qu’il dégomme une escouade d’assaut, ou sa fuite d’un immeuble en feu va le laisser vulnérable face aux personnes à sa poursuite. Quoi qu’il en soit, un prix moindre ne devrait pas invalider le succès, mais ne fera que compliquer un peu plus l’histoire. Voici une liste de prix moindre que vous pourriez utiliser dans vos parties, ainsi que des exemples tirés d’une partie type super espion 007 :

  • infligez du stress ou une condition légère
  • annoncez un retournement de situation imminent
  • donnez à leurs adversaires un coup de pouce ou un aspect

Infligez du stress ou une condition légère

Le stress est bien souvent le prix moindre le plus adéquat : il va pousser les PJ à prendre des décisions intéressantes à propos des conséquences et des réussites sans voler la vedette à leur succès. Pensez surtout à bien relier le stress à la fiction. Un joueur devrait toujours comprendre pourquoi il va cocher des cases de stress bien avant que vous ne lui demandiez.

Tu remarques le type avec un lance-roquette juste à temps pour faire déraper ton bolide et t’engouffrer dans la petite allée sur le côté. La roquette rate de peu tes spoilers, mais tu ressens l’impact malgré tout lorsqu’elle explose sur le mur derrière toi. Coche une case de stress. Que fais-tu ?

Donnez à leurs adversaires un coup de pouce ou un aspect

Puisque les aspects ont aussi bien une valeur mécanique qu’un impact narratif, ils peuvent être utilisés pour imposer simultanément un prix ainsi qu’un changement dans la fiction. Vous pouvez donner un coup de pouce à l’opposition — ou une invocation gratuite d’un aspect — pour un prix moindre. C’est utile sans être accablant. Comme pour le stress, un prix sous forme d’aspect est une bonne manière d’imposer un coût sans invalider le succès.

Ta conduite audacieuse te permet de t’échapper rapidement, mais ton téléphone — que tu avais hacké sur les scanners de la police — te révèle que les relations politiques de Lord Kiel ont alerté les autorités locales. La police est à la recherche de la voiture que tu as volée. J’ajoute l’aspect Voiture volée à ton véhicule. Que fais-tu ?

Annoncez un retournement de situation imminent

Les retournements sont des moments dramatiques dans la fiction que vous créez en tant que MJ pour faire avancer l’histoire. Nous en reparlerons juste avant, mais annoncer un imminent changement dans l’histoire est un excellent moyen de mettre en place les actions futures. Comme nous parlons de prix moindre, vous ne mettez pas en place le retournement maintenant ; vous faites simplement savoir aux joueurs que le changement est à l’horizon, prêt à s’abattre sur eux quand le temps sera venu.

Tu t’éjectes de la voiture, roulant sur le côté alors que le véhicule fonce vers la limite de la ville. Tes poursuivants le suivent, aucun d’entre eux ne réalisant qu’ils pourchassent un fantôme. Et pourtant… qui était la femme sur le siège passager de la voiture de tête$? Elle te semble familière. Est-ce un agent du MI6$? Tu devras consulter la base de données et en sortir son dossier. Que fais-tu ?

Prix forts

Lorsqu’un personnage rate un jet de dés, c’est le moment où vous devez choisir entre réussir au prix fort ou rater avec un retournement de situation. Faites attention que ce chois n’est pas fait par le joueur ; c’est à vous de décider comment faire avancer l’histoire. Le personnage va-t-il avoir ce qu’il désire, mais au prix fort ou bien est-ce le moment pour un retournement de situation ?

Si vous choisissez le prix fort, donnez au PJ la réussite auquel il s’attend, mais au prix fort. Un prix fort — comme un prix moindre — ne devrait pas invalider la réussite, mais il devrait pousser le personnage à faire des choix plus difficiles ou à utiliser des ressources non négligeables pour obtenir ce qu’il veut.

Voici une liste de prix fort que vous pourriez utiliser dans vos parties, ainsi que des exemples tirés d’une partie type super espion 007 :

  • infligez du stress, des conditions ou des conséquences (comme établi)
  • donnez à l’opposition un aspect avec des invocations gratuites
  • prenez-leur quelque chose

Infligez du stress, des conditions ou des conséquences (comme établi)

Un prix fort peut faire rapidement vraiment très mal, escalader le conflit soudainement ou mettre en jeu toute la puissance de l’opposition. Suivez la fiction et dites aux joueurs quels sont les prix en termes mécaniques en infligeant du stress, des conditions ou des conséquences.

Tu remarques le type avec un lance-roquette juste à temps pour faire déraper ton bolide et t’engouffrer dans la petite allée sur le côté. La roquette explose contre le mur derrière la voiture, envoyant une pluie de shrapnels dans l’aile droite du véhicule et te propulsant dans l’allée, t’éloignant des hommes de Lord Kiel. Prends une conséquence légère Secoué par les shrapnels. Que fais-tu ?

Donnez à l'opposition un aspect avec des invocations gratuites

Alors que de simples aspects et des coups de pouce sont le parfait moindre prix, les prix forts demandent, eux, un peu plus de répondant. Quand vous imposez un prix fort sous la forme d’un aspect, donnez-le à l’opposition avec une ou deux invocations gratuites.

Ta conduite audacieuse te permet de t’échapper rapidement, mais ton téléphone — que tu avais hacké sur les scanners de la police — te révèle que les relations politiques de Lord Kiel ont déjà grillé ta couverture. La police est à ta recherche… et ils savent que tu travailles pour le MI6. J’ajoute l’aspect Couverture grillée à la scène avec deux invocations gratuites. Que fais-tu ?

Prenez-leur quelque chose

Les prix forts vous donnent l’opportunité de frapper les PJ là où ça fait mal : leurs affaires. Peut-être qu’un outil précieux glisse hors de leurs doigts à un moment crucial, ou simplement ils tombent à court de munitions après avoir vider un chargeur entier sur le méchant. Quoi qu’il en soit, un prix fort va les laisser dans une position désavantageuse pour leurs jets futurs ou même rendre certaines actions impossibles jusqu’à ce qu’ils réussissent à surmonter un problème précis.

Faites attention à ne pas invalider leur réussite — ne leur enlevez pas l’objet qu’ils essayent de protéger ou de sauver — ou à remettre en question leur concept de base ou tout autre aspect. Spider-Man est toujours votre Charmant voisin Spider-Man s’il n’a plus de fluide pour sa toile, mais Iron Man n’est qu’un playboy de génie, milliardaire et philanthrope si vous lui prenez toute son armure.

Tu t’arrêtes sur le côté de la route, à quelques kilomètres de tes poursuivants, ton bolide volé crachotant alors que le moteur s’arrête. Tu sens l’huile et le caoutchouc brulé lorsque tu sors de la voiture$; l’un des malfrats de Lord Kiel a réussi à mettre une balle dans le moteur. On dirait qu’il va falloir s’échapper à pied à partir d’ici. Que fais-tu ?

Si vous décidez de prendre la route de l’échec quand un PJ échoue (plutôt que celle de la réussite au prix fort), c’est le moment d’introduire un retournement de situation, un moment dramatique qui va modifier la configuration du conflit, ajouter une nouvelle dimension au drame actuel, ou pousser les PJ dans une nouvelle direction. Les retournements ne sont pas rares, mais il est important de se rappeler qu’ils ont tendance à faire monter la tension et à élargir le cadre du conflit plutôt que de le résoudre. Utilisez-les quand vous vous sentez prêt à complexifier la scène plutôt que de l’amener vers une conclusion.

Remarquez que l’un des déclencheurs possibles d’un retournement de situation sont les échecs, mais cela peut aussi être un moment ou la fiction devient ennuyeuse ou insipide. Si vous remarquez que les joueurs n’agissent plus beaucoup, qu’ils évitent de prendre action ou s’enlisent dans des conflits routiniers… c’est le bon moment pour un retournement de situation. C’est probablement déjà une règle que vous suivez en tant que MJ; ce n’est pas pour rien que, dès les débuts du jeu de rôle, les tables de rencontres aléatoires firent leur apparition !

Contrairement aux prix, les retournements doivent refléter le genre de fiction que votre cadre de jeu demande, et devraient prendre la forme de liste d’actions classiques pour le type de jeu, de cadre et de joueurs à votre table. Vous devriez toujours penser à personnaliser les prix en fonction de votre cadre de jeu, mais vous devez absolument personnaliser les retournements de situation pour vous assurer que vos actions vont se fondre dans le genre d’histoire que vous voulez raconter. Compliquer la situation sociale est un très mauvais retournement pour du « dungeon crawling », et révéler une identité secrète ne marchera correctement que dans les parties où les identités secrètes ont justement un intérêt.

Voici une petite liste de retournement de situation utilisable dans un cadre de jeu de super espionnage :

  • Mettre un agent sous le feu des projecteurs
  • Faire resurgir un secret, ancien ou moderne
  • Étendre ou renforcer l’opposition

Mettre un agent sous le feu des projecteurs

Les retournements de situation demandent de faire monter la pression : peu de choses arrivent autant à faire avancer une histoire d’espions que mettre les agents en danger, physique ou social. Cette action ne requiert pas de mettre les personnages en danger directement. Il est tout aussi valable de révéler que d’autres agents sont en mauvaise posture et ont besoin de l’aide des PJ.

Les hommes de Lord Kiel bloquent la route dans toutes les directions, vous empêchant de vous enfuir. Vous vous arrêtez dans une petite allée alors que votre téléphone vibre. C’est un message texte de l’agent Ramirez : “ Je crois que Kiel sait que je travaille avec toi. Il vient juste de m’appeler dans son bureau.” Que fais-tu ?

Faire resurgir un secret, ancien ou moderne Un échec n’est jamais que le début d’une autre histoire. Utilisez les retournements pour introduire de nouvelles informations sur votre cadre et la gigantesque toile de secrets qui entourent chaque super espion. Pour encore plus d’impact, souvenez-vous que la trahison fait encore plus mal lorsqu’elle provient des alliés ou des amis des PJ.

Ils te rattrapent en quelques minutes, bloquant ta voiture avec des chaînes à clous, et prenant la voiture d’assaut à l’aide d’hommes armés. Ils te portent jusqu’à Lord Kiel. “Vous ne pensiez pas vous échapper si facilement, n’est-ce pas$? J’ai bien peur de mettre déjà introduit dans l’ordinateur principal du MI6, mettant ainsi la main sur bien des secrets… y compris le programme traqueur qui vous suit dans vos moindres faits et gestes. Vous n’étiez pas au courant ? Bien sûr que vous ne le saviez pas.” Que fais-tu ?

Éteindre ou renforcer l'opposition

Les retournements peuvent également servir à empirer une situation déjà précaire. Si un PJ est déjà dans de sales draps, vous pouvez révéler que l’opposition est plus forte ou mieux préparée qu’il lui semblait au départ. Vous allez ainsi rendre le conflit encore plus périlleux sans devoir en changer les enjeux.

Tu n’arrives décidément pas à te débarrasser de tes poursuivants. Alors que tu dois t’arrêter net à cause du trafic, tu remarques un reflet lumineux sur le toit d’un des immeubles : un sniper$! Avant qu’il ne puisse tirer, tu réalises que tu connais cette personne$! C’est Sokolov, l’agent russe que tu avais laissé pour mort à Moscou. Travaillerait-elle maintenant pour Lord Kiel ? Que fais-tu ?

Les actions, si vous les utilisées correctement, ne vont que codifier ce que vous faites déjà probablement en tant que MJ : trouver des idées pour compliquer l’histoire d’une façon qui sera intéressante pour vos joueurs et les rendre responsables de leurs décisions. La puissance des actions réside dans leurs prédictibilités, dans la façon dont elles vous donnent des incitations simples pour garder le déroulement de l’histoire intéressant de session en session.

Faites votre action, mais brouillez les pistes

Une de vos tâches les plus importantes en tant que MJ est de vous assurer d’avoir une attache fictionnelle à chaque personnage, intrigues et décisions dans votre histoire.

PLUS DE PRIX ?
PLUS DE RETOURNEMENTS ?

Les listes de prix forts et moindres dans cet article ne sont que de simples exemples que vous pouvez modifier ou agrémenter selon votre cadre de jeu. Pensez-y comme des points de départ, pas comme une liste exhaustive des prix à inclure automatiquement à votre table.

Les joueurs ont envie de sentir que ce monde est réel, que les personnes qui l’habitent ne sont pas motivées par les besoins de l’histoire, mais par leurs désirs, leurs besoins et leurs cœurs. Vous êtes un magicien, et vous créez des connexions émotionnelles aux mécanismes du système de jeu.

Quand c’est le moment de faire une action, faites en sorte que le résultat fictionnel résultant de votre action provient d’une décision dans la fiction. Vous pourriez décider d’infliger du stress, mais décrivez la source de ce stress avant de parler de l’effet mécanique ; vous pourriez décider d’offrir un aspect à l’opposition, mais dites aux joueurs ce qui se passe avant d’écrire quoi que ce soit sur une fiche bristol.

Ne prononcez jamais le nom de l'action

Tant que faire se peut, évitez de donner le nom de votre action à vos joueurs. Laissez-les s’interroger ! Vous êtes un magicien — inventant des personnages et des conflits à partir de rien sur l’instant — donc ne dévoilez pas vos tours en expliquant comment ils fonctionnent. Ne dites pas “Je vais maintenant faire resurgir un secret de ton passé” ; faites-le resurgir dans la fiction et laissez vos joueurs y réagir. Montrez, et ne pas dire.

Bien évidemment, vous devez être bien plus explicite avec certaines parties du système : les aspects, les conséquences, le stress, etc. Mais permettez que ces éléments puissent découler de la fiction que vous imaginez ensemble et basée sur ce que les actions vous dictent d’ajouter à l’histoire. Ne réduisez pas la narration à simplement quelques fiches bristol et une jauge de stress.

Soyez collaboratif; posez des questions

Bien que preniez des décisions en tant que MJ pour faire avancer l’histoire, vos joueurs devraient toujours avoir un important rôle créatif à chaque partie. Pour ce faire, n’utilisez pas les actions pour évincer les joueurs du processus de création des aspects et de la fiction ! Fate avec des actions reste un jeu collaboratif.

Une façon d’éviter que le MJ ait trop de contrôle est de se focaliser sur les questions. Avant de renforcer l’opposition pendant un conflit, demandez aux joueurs “Quels genres de troupes furent mentionnées durant votre briefing ?” Partez de leurs réponses, et utilisez les actions pour amener les contributions de vos joueurs dans la fiction de la façon la plus concrète possible.

Comme toutes choses dans Fate, ce système est conçu pour être modifié, trituré et transformé pour répondre aux besoins de votre campagne. Je me réjouis de découvrir ce que vous MJ allez faire de ces actions pour enrichir vos campagnes à l’aide de ces nouveaux outils !