[Hack] Scion et univers contemporain héroïque

Hiver
Messages : 7
Enregistré le : 10 févr. 2018, 13:32
Contact :

Re: [Hack] Scion et univers contemporain héroïque

Messagepar Hiver » 26 févr. 2018, 15:30

Alors.

Comment je ferai :

- pour les prouesses de Dons, est-ce que je fais une liste ou est-ce que je laisse encore les joueurs créer ce qu'ils veulent ? Les domaines sont les suivants : Animal, Chaos, Ciel, Eau, Fertilité, Feu, Gardien, Givre, Guerre, Justice, Lune, Mort, Psychopompe, Santé, Soleil, Ténèbres, Terre. Je suis en train de bosser sur quel domaine associé à quel Dieu.

>>> OK donc chaque parent divin ouvrira droit à un ou plusieurs domaines. Est-ce qu'un scion à accès à tous les domaines de son parent ? Est-ce que "ouvrir" un domaine a un coût ?
Sinon pour les Dons je ferai comme pour les pouvoirs : laisser une libre création, encadrée par quelques principes (cohérence avec le domaine et le parent divin) et équilibré par le guide de création des prouesses. Ca évite de tout convertir et permet aux joueurs de vraiment s'approprier l'univers et leurs pouvoirs.

- si les joueurs créent toutes leurs prouesses, comment gérer les déséquilibres qui apparaitront sans doute au fil du jeu entre prouesses et entre joueurs ?
Ce que je fais c'est que je demande aux joueurs ce qui leur plait sur le principe et je leur dit quel effet il peuvent obtenir en craquant un point de restauration (c'est le MJ qui définit techniquement l'effet).
C'est arrivé que je dise : "Ok c'est intéressant mais pour cela tu devras sans doute pousser ta prouesse au niveau adepte ou maître. AU niveau novice voici ce que ça donne..."
Pour construire des prouesse "d'exception aux règles" j'essaye toujours me raccrocher à une chose existante dans le système Fate (compétence, aspect, stress, ...). Puis je définis un 1 déclencheur (quand ceci, si vous faites cela...), et un périmètre (la compétence X avec l'action Y ; une fois par session...). Enfin j'estime la fréquence probable à laquelle la prouesse sera utilisée pour voir s'il est nécessaire de la contraindre plus. Et normalement ça se fait assez bien.

Dernière chose : la suite de la création de perso avec le passage sur les Reliques et les Alliés, gérés sous forme d'extras. Est-ce à peu près équilibré selon vous ?

>>> C'est toujours difficile d'estimer un "niveau de jeu", je n'ai pas assez de retour là dessus et je ne joue pas en niveau héroïque mais :
Avec Restauration 4, 5 prouesses gratuites, +1 relique, +1 allié, j'ai peur que ça fasse vraiment beaucoup au départ.
Perso je partirai plus modeste, quitte à donner plus généreusement des points de restauration dans les 1ers scénars si c'est trop juste. Donc, j'intégrerai la relique comme "prouesse gratuite obligatoire" et l'allié devrait être payé si le scion en veut un.
Ca donnerai : 4 restauration, 4 prouesses gratuites (dont possibilité de prendre un allié), 1 relique

Les Reliques sont à construire selon le modèle ci-dessous :
- un nom
- un aspect de fonction
- un aspect de dysfonctionnement (ne peut-être invoqué ou contraint que lorsque la Relique a été volée et est utilisée par un Scion qui n’en est pas le propriétaire légitime)

>>> Dans un soucis de simplification je regrouperai les aspects de fonction et de dysfonctionnement, dans un aspect plus général qui qualifie la relique dans son ensemble. D'ailleurs un bon aspect est toujours à double tranchant. Mais peut-être as tu des choses spécifiques en tête.

Pour les alliés je pense que ça peut être simplifié en ne donnant pas de compétence , mais en mettant une valeur chiffré aux aspects. je reprend un exemple du bouquin :

Le vieux Finn, mentor de Landon
Aspects : Capitaine de la milice de Vinfeld à la retraite, Trop vieux pour ces conneries, Mentor de Landon
Compétences : Excellent (+4) Tir, Bon (+3) Combat, passable (+2) Volonté, Athlétisme Moyen (+1)
Prouesses : Tacticien. Peut utiliser Combat pour créer un avantage dans les situations tactiques à grande échelle.

et je le transforme en un truc genre :

Le vieux Finn, mentor de Landon
Aspects : Capitaine de la milice de Vinfeld à la retraite (+ 3), Trop vieux pour ces conneries (- 1), Mentor de Landon (+ 2)
Prouesses : Tacticien. Peut utiliser Combat pour créer un avantage dans les situations tactiques à grande échelle.

Chaque fois qu'un PNJ / allié agit dans un domaine relié à un de ses aspects, il utilise le "score" de son aspect, sinon il jette à +0
Les aspects peuvent toujours être utilisés de manière classique (invocation > +2, etc).
Si le vieux Finn se bat à l'épée aux côté de Landon +4
S'il doit escalader la tour pour délivrer la princesse, il est probablement "trop vieux pour ces conneries" -1
etc..
elodie1987
Messages : 13
Enregistré le : 10 févr. 2018, 15:03
Contact :

Re: [Hack] Scion et univers contemporain héroïque

Messagepar elodie1987 » 26 févr. 2018, 19:19

Hiver a écrit :
26 févr. 2018, 15:30
OK donc chaque parent divin ouvrira droit à un ou plusieurs domaines. Est-ce qu'un scion à accès à tous les domaines de son parent ? Est-ce que "ouvrir" un domaine a un coût ?
Un Scion a accès à tous les domaines de son parent car la Relique qu'il porte a été béni par son parent donc canalise toute sa magie. Donc pas besoin d'ouvrir les domaines (on simplifie, on simplifie ^^).
D'ailleurs, une Relique donne accès à tous les domaines du Dieu qui l'a béni (important pour le vol de Relique, voir plus bas).
Hiver a écrit :
26 févr. 2018, 15:30
Sinon pour les Dons je ferai comme pour les pouvoirs : laisser une libre création, encadrée par quelques principes (cohérence avec le domaine et le parent divin) et équilibré par le guide de création des prouesses. Ça évite de tout convertir et permet aux joueurs de vraiment s'approprier l'univers et leurs pouvoirs.
Bien noté. Je vais quand même me faire une liste, ça sera pour mes PNJs et mon opposition, et si ça se trouve, ça inspirera les joueurs en cours de jeu pour de nouveaux trucs originaux !
Hiver a écrit :
26 févr. 2018, 15:30
Ce que je fais c'est que je demande aux joueurs ce qui leur plait sur le principe et je leur dit quel effet il peuvent obtenir en craquant un point de restauration (c'est le MJ qui définit techniquement l'effet).
C'est arrivé que je dise : "Ok c'est intéressant mais pour cela tu devras sans doute pousser ta prouesse au niveau adepte ou maître. AU niveau novice voici ce que ça donne..."
C'est ça qu'on appelle les prouesses à 3 crans ? En fait, c'est le même principe de prouesse mais avec des effets revus à la hausse ? Une sorte de mégaprouesse comme décrit dans le toolkit 3 ?
Hiver a écrit :
26 févr. 2018, 15:30
Perso je partirai plus modeste, quitte à donner plus généreusement des points de restauration dans les 1ers scénars si c'est trop juste. Donc, j'intégrerai la relique comme "prouesse gratuite obligatoire" et l'allié devrait être payé si le scion en veut un.
Ça donnerai : 4 restauration, 4 prouesses gratuites (dont possibilité de prendre un allié), 1 relique
Noté. Après, un coût d'une prouesse pour 1 allié n'est pas peu payé pour tout ce qu'un Allié peut apporter ? Je laisserais tout de même la possibilité aux joueurs de prendre une 2ème relique à la place d'un allié (je pense notamment à un de mes joueurs qui voulait jouait dans l'ancienne version un Scion d'Arès disposant d'une épée magique (relique 1) et de sandales lui permettant de se déplacer dans les airs sur une courte distance (relique 2).
Hiver a écrit :
26 févr. 2018, 15:30
Dans un soucis de simplification je regrouperai les aspects de fonction et de dysfonctionnement, dans un aspect plus général qui qualifie la relique dans son ensemble. D'ailleurs un bon aspect est toujours à double tranchant. Mais peut-être as tu des choses spécifiques en tête.
A la base, je voulais virer l'aspect de dysfonctionnement. J'ai finalement choisi de le laisser à cause du problème de vol de relique -> lorsqu'un scion vole une relique à un autre scion et l'utilise, il y a toujours une chance que ça foire car il n'est pas harmonisé avec. Du coup, l'aspect de dysfonctionnement ne servait que dans cette situation précise. Comment rendre cet effet autrement ? En autorisant la contrainte de l'aspect de fonction seulement pour les Scions n'utilisant pas leur propre relique ?
Hiver a écrit :
26 févr. 2018, 15:30
Pour les alliés je pense que ça peut être simplifié en ne donnant pas de compétence , mais en mettant une valeur chiffré aux aspects.
Pas bête. Je note dans un coin, je verrais si je le garde ou pas. Ça me semble se rapprocher des approches de FEA non ?
Hiver
Messages : 7
Enregistré le : 10 févr. 2018, 13:32
Contact :

Re: [Hack] Scion et univers contemporain héroïque

Messagepar Hiver » 27 févr. 2018, 11:46

elodie1987 a écrit :
26 févr. 2018, 19:19
Hiver a écrit :
26 févr. 2018, 15:30
tu devras sans doute pousser ta prouesse au niveau adepte ou maître. AU niveau novice voici ce que ça donne..."
C'est ça qu'on appelle les prouesses à 3 crans ? En fait, c'est le même principe de prouesse mais avec des effets revus à la hausse ? Une sorte de mégaprouesse comme décrit dans le toolkit 3 ?
> Une prouesse à 3 crans c'est une prouesse qui donne un +3 à la place du +2 (crans) de base utilisé dans le guide de construction des prouesses.
Ce que j'ai mis en place ce sont des familles de prouesses (https://fate-srd.fr/wikifate/fatecore/c ... _prouesses)
En gros quand tu ouvres un pouvoir / talent / prouesse, il est considéré de niveau Novice, et tu peux par la suite acheter un niveau adepte puis maître. Ces niveaux (3 au total) augmentent les "performances" ou le périmètre de la prouesse tout en restant dans la même thématique.

Exemple : Prouesse "maîtrise de la lance elfique"
- Novice (l'art de la lance) > Vous avez appris à utiliser la longueur de votre arme comme avantage déterminant en combat. Lors d'un conflit vous bénéficiez d'une attaque gratuite contre chaque adversaire que vous engagez au contact et qui n'a pas d'arme longue.
- Adepte (pourfendeur d'ombres) > La lance est l'arme des gardiens de la forêt contre les abominations nées de l'infra-monde. Lorsque vous attaquez avec votre lance vous bénéficiez d'un +2 aux dégâts contre les créatures corrompues
- Maître (mur d'acier) > Lorsque vous êtes en défense totale et que vous réussissez votre défense contre un adversaire au contact, vous pouvez immédiatement tenter une riposte gratuite.
elodie1987 a écrit :
26 févr. 2018, 19:19
Un coût d'une prouesse pour 1 allié n'est pas peu payé pour tout ce qu'un Allié peut apporter ? Je laisserais tout de même la possibilité aux joueurs de prendre une 2ème relique à la place d'un allié
> Pour le coût d'un allié tout dépend de la "puissance" de l'allié.. en gros il faut le construire dans le même esprit qu'une prouesse (il revient plus ou moins à donner un avantage dans son domaine spécifique de compétence). Et puis un allié demande un coût en échange, ou génère des contraintes (se conformer à un certain code ou éthique, assurer une protection, fournir certains biens, etc...). Enfin un allié peut avoir des ennuis, son aspect peut être contraint etc...
> Pour la deuxième relique oui bien sûr, c'est une option qui peut être choisie parmi les aspects libres.
elodie1987 a écrit :
26 févr. 2018, 19:19
A la base, je voulais virer l'aspect de dysfonctionnement. J'ai finalement choisi de le laisser à cause du problème de vol de relique Comment rendre cet effet autrement ? En autorisant la contrainte de l'aspect de fonction seulement pour les Scions n'utilisant pas leur propre relique ?
> Ce que tu dis entre dans la définition même de la relique, ce n'est donc pas la peine d'en faire un aspect complémentaire. Si un Scion non harmonisé (c'est à dire, qui n'a pas un aspect de personnage lié à la relique ;-) ) tente d'utiliser une relique il s'expose à un danger. Dans la mécanique de Fate ce danger peut se manifester par une contrainte d'aspect. Simplement tu contraindra l'aspect différemment selon si la relique est portée par un scion harmonisé ou non.

Exemple :
Relique les sandales d’Hermès (permet de voler)
Aspect : Les sandales d'Hermès (ben ouais !)
Exemple de contrainte pour un scion harmonisé : Tu as l’aspect "les sandales d'Hermès" et il se trouve que le Titan machin recherche activement cette relique parce que blabla, il peut donc arriver que, malheureusement, ses sbires te tombent sur le dos au moment X. Vraiment pas de chance !
Exemple de contrainte pour un scion NON-harmonisé : Tu as l’aspect "les sandales d'Hermès" et il se trouve que tu essayes de voler avec les sandales alors que tu n'est pas harmonisé, il peut donc arriver que, malheureusement, la magie des sandales cesse de fonctionner au pire moment. Vraiment pas de chance !
elodie1987 a écrit :
26 févr. 2018, 19:19
Hiver a écrit :
26 févr. 2018, 15:30
Pour les alliés je pense que ça peut être simplifié en ne donnant pas de compétence , mais en mettant une valeur chiffré aux aspects.
Pas bête. Je note dans un coin, je verrais si je le garde ou pas. Ça me semble se rapprocher des approches de FEA non ?
> Plus ou moins oui. Les approches FAE sont plus sur des manières de faire (en force, subtilement, ect), ici il s'agit plus de domaines de compétences, mais ça se rejoint.
elodie1987
Messages : 13
Enregistré le : 10 févr. 2018, 15:03
Contact :

Re: [Hack] Scion et univers contemporain héroïque

Messagepar elodie1987 » 21 mars 2018, 17:27

Re !
Ça faisait longtemps.

Aux dernières nouvelles :
- Dans le jeu d'origine, le fait d'être un enfant d'un Dieu précis donne droit à des domaines de dons précis (on en avait déjà parlé) et à des attributs épiques précis (équivalent de prouesses). Mais un Scion peut apprendre des dons et des attributs épiques différents de ceux auxquels son parent divin lui donne droit : cela coûte simplement plus cher en dépense d'expérience. Vu le système d'expérience de FATE, impossible de mettre en place cette histoire de coût différentiel d'achat de pouvoirs en fonction de si le pouvoir est associé ou non au parent divin. Du coup, comment garder une partie de cette idée (le fait qu'être un fils de Thor ou un fils de Ptah va typer un peu les persos niveau dons et prouesses) sans empêcher les joueurs de prendre des pouvoirs qui ne sont à la base pas liés à leur parent divin ?
Pour les dons, j'ai une idée basée sur le fonctionnement des Reliques : c'est la personne qui a béni la Relique qui définit à quels dons son utilisateur a accès. A partir du moment où un Scion d'Arès récupère une Relique d'Artémis, il pourra apprendre des prouesses de la compétence Nature par l'intermédiaire de sa relique "volée". S'il la perd, il perd l'utilisation de ces prouesses.
Mais pour les attributs épiques ? Super force ? Super intelligence ? Ca, ça ne passe pas par des reliques.
Exemple : un Scion de Seth a normalement accès à des prouesses de Tromperie de par son ascendance. Mais le perso, qui est avocat, est différent des habituels fils de Seth, et a décidé d'aider les opprimés plutôt que leur prendre le peu de fric qui leur reste lors de procès bidon. Du coup, il préfèrerait des prouesses de Sociabilité. Comment rendre ça en jeu ? Je pense que la solution doit avoir un côté narratif, mais je manque d'idées.

- Je suis embêtée avec la richesse. J'aime assez l'idée de la boîte à outils avec une jauge de stress de Ressources et la petite règle sur l'effort supplémentaire, mais existe-t-il quelque part une autre règle/solution (par exemple des niveaux de vie ?) pour gérer un baroudeur qui vit de petits boulots de mécanique auto et un fils à papa dilettante ?

Merci d'avance de vos réponses :)
Hiver
Messages : 7
Enregistré le : 10 févr. 2018, 13:32
Contact :

Re: [Hack] Scion et univers contemporain héroïque

Messagepar Hiver » 03 avr. 2018, 23:23

Salut
Désolé pour la réponse un peu tardive.
Pour ta question concernant l'acquisition d'attributs épiques liés à d'autres divinités pourquoi ne pas exiger en pré-requis un aspect en lien avec le dieu concerné ?

Normalement les scions ont dans leur aspect de concept un lien évident avec leur parent divin (qui justifie qu'ils en maîtrisent les domaines)
Pour appendre des pouvoirs liés à d'autres dieux / domaines ils devraient :
- justifier dans la fiction comment ils s'intéressent à ce dieu / ces domaines, comment ils avancent sur les voies de ces pouvoirs "inconnus"
- montrer comme ce rapprochement les marque dans leur être : modification d'un des 5 aspects de personnage pour intégrer un élément en relation avec le dieu concerné, ce qui implique de passer à minima une étape mineure (et que ce soit justifié dans la fiction)

Tu as ainsi un prérequis qui est à la fois narratif et mécanique.

Je n'ai pas d'idée sur la richesse, je n'ai jamais utilisé la compétence ressource, je le gère au doigt mouillé.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité